Château de la Mothe-Chandeniers… ou… Château Monte Cristo.

 

Des mois que j’y pensais, des mois à cogiter, des mois d’attente et enfin, il apparaît devant nous par un beau soir de juin.
Le temps s’est arrêté depuis bien longtemps ici mais désormais pour lui comme pour nous, pendant 24 heures il sera 17h59.

Malgré l’excitation, la nuit sera paisible bien que courte. Debout bien avant que le réveil ne sonne, couchage rangé, matériel prêt.
La brume cache notre destination jusqu’au dernier moment, le soleil se lève à peine, les couleurs sont surréalistes.
Enfin il émerge de sa gangue aqueuse. Moment magique, le cœur bat fort, ça y est, nous y sommes. Je veux dire nous y sommes enfin, en plein milieu de notre casse-tête de préparation et chance, aucun gros imprévu.
Edmond et Bertuccio pénètrent à Monte Cristo.

IMG_7481

L’endroit est vaste, ne subsistent que murs, sols et plafonds en pierre, le reste a disparu il y a près d’un siècle dans un incendie emportant avec lui tout ce qui a pu faire le luxe de ce monument.
Mais pour qui aime s’attarder, le château regorge de petits trésors. Petits trésors qu’il est justement étrange de voir si bien conservés car à y regarder de plus près, nombre de sculptures sont en plâtre et non en pierre. On trouvera néanmoins un maréchal d’Empire fou, Simca et ses dragons hurlant à la mort. Mais aussi plus discrets, de vilains petits canards, un cerf enrhumé et un Mirmillon manchot potelé.
À vous de trouver votre trésor dans ce petit paradis terrestre…

___________________________________
La suite dans un prochain billet !

Tags : La Mothe-Chandeniers, Trois-Moutiers (château sauvé 2017)

Advertisements