EOS 70D / LP-E6 : Désastre des batteries.

Dimanche après midi, petite sortie photo dans un hôtel abandonné, à l’ombre donc (ce détail a son importance pour la suite). En 4h30 d’exploration j’ai tout de même utilisé un peu plus de 3 batteries ; même si j’ai fait quelques vidéos, ça fait une grosse consommation de batteries je trouve. Décorticage d’une batterie LPE6.

Au total je dispose(ais) de :
– 1 batterie Canon, d’origine.
– 1 batterie Chilipower (environ 10€)
– 2 batteries no-name (environ 8€ chaque, vendues avec chargeur + prise allume-cigare)

À mon retour il s’avère qu’une des deux batteries no-name affiche 0V et n’est pas reconnue par les chargeurs. Ayant fait tomber une batterie pendant l’explo, j’imagine un problème de soudure qui a lâché avec le choc au sol et m’attelle donc à un démontage, rien à perdre comme la batterie est morte jusqu’à preuve du contraire…
Excusez la qualité des photos, canicule oblige, il fait sombre chez moi.

Une batterie LPE6, c’est compatible Canon EOS 50D 60D 70D 5D 6D 7D et ça ressemble à ça :

IMG_8321

Pour la démonter, pas de vis malheureusement, il faut faire sauter un liseré de colle sur tout le tour de la batterie pour séparer les deux coques. Cutter fin inséré à la jonction et orienté vers le bas, comme sur la photo suivante. Il faut essayer d’être aussi parallèle que possible au bord.

IMG_8320

Une fois démonté on obtient 2 piles 18490 (3.7V) reliées en série pour atteindre les 7.4V et une puce électronique de contrôle.

Malheureusement pour moi il ne s’agit pas d’un simple fil dessoudé…
Je sors le multimètre et fais mes mesures pour évaluer l’origine du problème. Je ne suis pas électronicien donc pas expert du tout mais j’ai quelques bases.

Mesure de la prise : – à + : 0V
Mesure 1er accumulateur 18490 : 3.57V
Mesure 2nd accumulateur 18490 : 3.30V
Mesure – du 1er accu à + du 2nd accu : 6.87V

– 1ère évidence : les piles ne sont pas mortes et affichent bien toutes les deux une tension.
– 2ème évidence : leur tension est faible, classiquement on dit qu’un accu li-ion ne doit pas descendre sous la barre des 3.6V.
– 3ème évidence : elles n’ont pas du tout des tensions égales alors qu’elles devraient.
– 4ème évidence : mesures “normales” aux bornes des piles mais 0V sur la prise de sortie. Le problème se situe donc entre les piles et la prise, à savoir au niveau de l’électronique.

– Tout d’abord je pensais à une soudure qui avait lâché, mais… non à priori.

– Ma 2ème hypothèse était que les piles étaient trop déchargées et que la puce électronique coupait le courant pour empêcher une décharge trop profonde.
Ni une ni deux, j’ai sorti le chargeur de modélisme, les pinces crocodile et ai chargé chacun des éléments indépendamment pour obtenir une tension à 4.20V chaque.
Après mesure au multimètre il s’avère que j’ai bien une tension de 8.4V aux bornes des piles mais toujours 0V au niveau de la prise de la batterie, donc l’électronique ne joue pas correctement son rôle.

– En dernier lieu, je me dis que si le problème vient de l’électronique c’est que qqch a peut être grillé. Et que pour griller il faut un problème avec l’alimentation en courant, ici les deux piles. Sachant que pour faire une batterie 7.4V comme la LP-E6, il faut deux éléments de 3.7V rigoureusement identiques, même série de production, même usure, même charge. Ici on se retrouve avec deux éléments qui à l’origine étaient peut être identiques mais aujourd’hui l’un fait 3.30V et l’autre 3.57V, autant dire qu’il y a un sacré soucis !
J’ai souvent manipulé des batteries Lipo (similaires à nos batteries Li-ion) de 7.4V et avec un bon chargeur de batterie qui équilibre les deux éléments correctement, la différence maximale de tension après charge entre les deux éléments était d’environ 0.03V et une fois la batterie déchargée, rarement supérieure à 0.05V. Ici on a une différence de 0.27V.

À priori le problème vient du fait que la batterie cheap est conçue au rabais (ça tombe sous le sens…) et qu’elle se comporte bien différemment d’une batterie Canon d’origine.
Le chargeur ne voit donc que l’équivalent d’une pile de 7.4V qu’il charge grossièrement jusqu’à atteindre une tension de 8.4V (voltage max de 4.2V > x2 = 8.4V) alors qu’il devrait plutôt voir 2 piles de 3.7V associées pour qu’en fin de charge on aie deux cellules à 4.2V, soit une tension de sortie de 8.4V.

Quelle différence puisqu’on a 8.4V dans tous les cas ?

– Dans la batterie cheap, on aura un élément sous-chargé et un sur-chargé mais l’autonomie globale de la batterie sera celle du maillon faible, à savoir l’élément sous chargé (celui à 3.30V dans mon cas), ce qui explique la maladie des batteries LPE6 cheap dont beaucoup se plaignent d’une autonomie très faible après quelques mois d’utilisation. La capacité des éléments de base est certainement plus faible que celle des modèles Canon mais à long terme la différence de voltage est telle que l’autonomie tend vers zéro.
Mauvais équilibrage = autonomie réduite.

– De la même façon l’élément sur-chargé va se vider dans le sous-chargé quand le circuit électrique sera fermé. Sauf que l’élément faible agit désormais comme une résistance et qui dit résistance dit production de chaleur. Donc quand l’appareil photo sera allumé, une batterie très déséquilibrée va chauffer fort risquant d’entraîner sa destruction au mieux, des soucis au niveau de l’appareil photo au pire.
Mauvais équilibrage = surchauffe.

– Et comme ça ne suffisait pas, une batterie aux éléments déséquilibrés va s’user prématurément et irrégulièrement, rendant impossible un équilibrage ultérieur et donc la récupération de la batterie.
Mauvais équilibrage = irrécupérable à long terme.

Les conclusions de cet article sont les miennes et donc je le rappelle, pas celles d’un pro. Au final, rien de nouveau, après décorticage il s’avère que ces batteries peuvent tenir le choc un certain temps mais ne sont pas promises à un bel avenir, l’autonomie va décroître à chaque recharge jusqu’à être tellement faible que la batterie sera inutile. Ou jusqu’à ce qu’il y ait un problème technique avec l’appareil ou la batterie. Acheter une batterie Canon, c’est cher mais plus rentable au long terme si on a une utilisation intensive de son reflex. Acheter une batterie cheap peut s’avérer aussi très intéressant comme batterie secondaire que l’on ne sort que si on n’a pas le choix, de manière à l’user le moins rapidement possible.
L’idéal serait donc de combiner les avantages des deux… Affaire à suivre très bientôt pour voir comment pallier à ce problème !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s