EOS 70D / LP-E6 : Désastre des batteries.

Dimanche après midi, petite sortie photo dans un hôtel abandonné, à l’ombre donc (ce détail a son importance pour la suite). En 4h30 d’exploration j’ai tout de même utilisé un peu plus de 3 batteries ; même si j’ai fait quelques vidéos, ça fait une grosse consommation de batteries je trouve. Décorticage d’une batterie LPE6.

Au total je dispose(ais) de :
– 1 batterie Canon, d’origine.
– 1 batterie Chilipower (environ 10€)
– 2 batteries no-name (environ 8€ chaque, vendues avec chargeur + prise allume-cigare)

À mon retour il s’avère qu’une des deux batteries no-name affiche 0V et n’est pas reconnue par les chargeurs. Ayant fait tomber une batterie pendant l’explo, j’imagine un problème de soudure qui a lâché avec le choc au sol et m’attelle donc à un démontage, rien à perdre comme la batterie est morte jusqu’à preuve du contraire…
Excusez la qualité des photos, canicule oblige, il fait sombre chez moi.

Une batterie LPE6, c’est compatible Canon EOS 50D 60D 70D 5D 6D 7D et ça ressemble à ça :

IMG_8321

Pour la démonter, pas de vis malheureusement, il faut faire sauter un liseré de colle sur tout le tour de la batterie pour séparer les deux coques. Cutter fin inséré à la jonction et orienté vers le bas, comme sur la photo suivante. Il faut essayer d’être aussi parallèle que possible au bord.

IMG_8320 Continue reading

Advertisements

La ferme de l’apiculteur

Exploration récente, voire très récente même, je suis tombé par pur hasard lors d’un trajet voiture sur une ferme à l’allure juste assez délabrée pour me poser la question de son occupation. Hop demi-tour toute pour se garer juste devant, en toute discrétion donc ! Un rapide tour montre que toutes les portes donnant sur le côté et l’arrière du bâtiment sont clouées et qu’une fenêtre à moitié ouverte semble être notre seule option. Faisable mais un peu “chiant” avec sacs et lampes, ce d’autant plus que la journée a commencé tôt et que la fatigue commence à nous rendre las. Regain de courage, retour à la voiture, img_Pourquoi-faire-simple-quand-on-peut-faire-complique--_Jacques-ROUXEL_ref~110.001434.00_mode~zoomon s’assure de l’absence d’âmes humaines et récupérons le matériel. Le temps de mettre mon sac, ma compagne d’explo est allée clancher la porte d’entrée située à trois mètres de la voiture au cas où. Et comme d’hab c’est elle qui aura le dernier mot, j’ai l’habitude de sélectionner les passages/entrées un peu compliqués, elle a l’habitude de trouver les plus simples. La porte s’ouvre donc sur la partie habitation.

Un escalier pas forcément rassurant – comme souvent – mais la maison étant basse de plafond, nous grimpons prudemment au grenier.
Un sol avec plusieurs planches très “poreuses” – comme souvent – mais la maison étant basse de plafond, la chute sera courte, nous avançons donc.
Le grenier, haut de plafond lui, dégage une atmosphère étrange de quiétude, à peine troublée par le mouvement du miroir de mon appareil.
Pas la moindre trace de pas au sol, pas la moindre poussière en suspension, tout est calme, immobile, figé depuis bien longtemps.
Continue reading

Chiroptera

En urbex on est souvent amenés à visiter des caves, on aime ou on n’aime pas. Moi j’aime car dans certains spots régulièrement visités, les caves sont plus souvent épargnées par les casseurs. J’aime aussi pour le côté immersif, plongée en terrain hostile, ça a un côté excitant n’est ce pas ? On ne sait jamais en un seul coup d’œil ce que l’on va y trouver, contrairement aux étages qui profitent de la lumière du jour, ici votre seule lumière provient de votre lampe, de votre flash ou de votre téléphone pour les moins équipés, à vous de chercher ce que vous voulez voir !

Souvent labyrinthes de vieilles pierres, on y trouve tout et n’importe quoi, chaufferie, vieux meubles, chaussures, bouteilles…

IMG_5586

Beaucoup de bouteilles souvent !

IMG_5655

Mais même si on en avait déjà envisagé la possibilité, je ne m’attendais pas à ça en passant cette porte…
Continue reading

Manoir à la Verrière

IMG_1480

Vu un peu comme le Graal de l’Urbex lorsque j’ai commencé à m’intéresser à des spots connus, le Manoir à la Verrière est un grand bâtiment vide mais pourtant il plaît.
Visité début décembre 2014, j’y ai fait peu de photos car le temps était couvert et les lieux bien sombres malgré le puits de lumière.
Le château début XXème siècle est particulièrement impressionnant de par son architecture, la qualité des matériaux employés et son aspect original. En effet, le centre de celui-ci est percé de haut en bas par un puits de lumière qui inonde les étages de…lumière. Relativement bien conservé – excepté un grand tag immonde – malgré sa renommée, l’intérieur est vide excepté deux coffres forts dont les boutons tournent encore en émettant un cliquetis des plus agréables, quelques traces de vie essentiellement à la cave mais rien d’exceptionnel toutefois. Notre visite s’est particulièrement articulée autour des “balcons intérieurs” qui avaient un effet assez envoutant il faut le reconnaître. Les sous-pentes du toit, le miroir monumental et une des salles de bain valent également le détour, toute l’architecture et les restes de l’aménagement sont impressionnants par leur côté démesuré et une certaine opulence affichée.
Continue reading

Batterie externe homemade

IMG_2832

Nouveau billet “technique” comme je m’efforce d’alterner explorations et technique. Qui n’a jamais été embêté avec un appareil électronique dont la batterie était vide et sans pouvoir accéder à une prise électrique ? Classique pendant de longues sessions d’exploration ou quand on part plusieurs jours en camping sauvage. La solution que j’ai considéré comme la plus adaptée est une batterie externe comme on peut en trouver sur ebay pour pas trop cher. Le hic c’est que ces batteries n’ont bien souvent pas autant d’autonomie que ce qui est annoncé, une petite recherche suffit à s’en convaincre, en général à peine un tiers de la capacité annoncée. Alors si ça n’est pas cher, ça reste donc 3 fois plus volumineux que ça ne devrait ; les batteries de qualité se trouvent malheureusement à un prix qui n’a rien de comparable. On peut également trouver des boitiers qui permettent de mettre des piles dedans pour alimenter un port USB, mais avoir plein de piles c’est pas pratique et très encombrant ! Voilà pourquoi j’ai décidé de fabriquer moi même ma “batterie mobile” en sachant ce que je mets dedans et l’adaptant à l’encombrement maximum que je lui autorise, c’est à dire une poche de mon sac.
Pas besoin d’être un génie en électricité/électronique ! Un peu de rigueur, de logique et c’est dans la poche. La technologie de batterie la plus compacte actuellement est le Li-po, idéal donc quand la place est comptée. J’ai choisi de fournir un chargement par port USB car le plus adapté au matériel courant (téléphone, tablette, chargeur de batterie spécifique…) et aisément modifiable.
Continue reading

Château Mikado

IMG_2444

Deux idées me viennent à l’esprit pour nommer ce château, château Mikado ou château Jenga, pour la similarité de la visite avec les jeux de société.

Arrivés sur place en fin de matinée, ma co-exploratrice et moi commençons par visiter un petit carré situé à quelques dizaines de mètres du château. Ça m’a beaucoup fait penser au square des amoureux, beaucoup de points communs, petit lieu clos, des grilles en fer forgé, des buis, une nature qui reprend ses droits, à ceci près que le lieu est plus lugubre puisque c’est… un cimetière.
Continue reading

La ferme des amoureux.

Un immense bâtiment aux volets fermés, la porte donnant sur la route envahie de ronces, un coin très peu fréquenté… Allons-y !
Ma première impression se confirme une fois dans la cour intérieure, cet endroit est non seulement abandonné mais il est vaste et à priori extrêmement peu fréquenté.

IMG_0615

 
IMG_0614mod effacé panneau

Le corps de ferme est grand, très grand, la végétation indique un abandon pas tout récent, probablement depuis le décès ou l’institutionnalisation des occupants, j’aime à imaginer un couple attaché à sa maison et dont les descendants ont fui vers les villes les laissant là jusqu’à ce que la vie ne leur permette plus d’y vivre correctement. Triste histoire malheureusement fort courante dans nos campagnes.
Continue reading

Sac F2001 Canvas DSLR camera bag

Review du sac F2001 Canvas DSLR Camera Bag.

IMG_1325

J’ai choisi ce sac pour plusieurs raisons, d’abord j’ai craqué dessus car j’aime ce genre de style. Mais je l’ai aussi choisi car il ne ressemble pas à un sac pour appareil photo, ce qui évite l’effet “je me balade dans la rue avec un sac qui contient clairement 1000€ ou plus”, en d’autres termes, il n’éveillera pas plus la curiosité d’un pickpocket qu’un sac à dos lambda. La couleur est passe partout et n’attire pas l’oeil, il dispose aussi de poches de rangement en accès rapide ce qui est plutôt pratique, tout comme la housse de protection contre la pluie.
De plus il n’est pas excessivement cher, compter 60$ frais de port compris sur ebay, soit environ 45€.
Continue reading

La maison du charpentier.

Petite maison sur trois niveaux aperçue au bord d’une route de campagne peu fréquentée, forcément pas le matériel sous la main et premier objectif photo censé arriver dans la journée… Un rapide coup d’œil au rez de chaussée sombre… oui ! Ce sera bien le lieu de mes premières photos avec le reflex ! Je rentre à la maison et miracle, l’objectif a été livré. Ni une ni deux je reprends les petites routes plein d’impatience et d’excitation.

IMG_0139mod
Me voilà donc devant le bosquet qui cache cette demeure, le 30mm monté sur le boîtier, les mains rivées sur ce même boîtier, boîtier plaqué au torse pour éviter de le rayer avec les ronces qu’il faut écarter pour s’approcher. Plus de fenêtres, murs couverts de lierre et pourtant l’intérieur n’est pas dans un état désastreux. Longtemps sombre, c’est en fin de journée, 2 heures avant le coucher de soleil que la maison s’est illuminée de toutes parts.

IMG_0413
Continue reading

1er objectif : Sigma 30mm F1.4 DC HSM ART

IMG_0011
 
Voilà, ça y est, mon premier objectif est arrivé, c’était frustrant d’avoir le reflex nu sans rien pouvoir faire d’autre que lire la notice et le prendre en main…

raoul volfonimodRaoul, Rueil-Malmaison
Alors pourquoi une focale fixe ?

Tout simplement après avoir lu quelques articles photo conseillant d’apprendre la photo avec un 50mm fixe. Passant le gouffre séparant le quasi tout auto du reflex tout manuel il m’était apparu que risquer de prendre de mauvaises habitudes dès le début n’était vraiment pas une bonne idée… Déjà le jour où j’ai commandé mon reflex, j’ai recommencé à m’intéresser au Continue reading

Lampe frontale Holyfire F11 = Singfire SF-536

IMG_1188

 
N’ayant jamais eu la nécessité de posséder une lampe frontale performante jusqu’à il y a peu où ma lampe préhistorique s’avéra mauvaise en luminosité, mauvaise en autonomie et mauvaise en encombrement, bref mauvaise partout, j’ai décidé d’investir sans pour autant me ruiner.

Première évidence ma lampe actuelle fait figure d’ancêtre avec son ampoule à filament et ses 3 piles AA. La technologie a pas mal avancé depuis, tant en sources lumineuses qu’en sources d’énergie puisqu’on passe de la faible et fragile ampoule d’Edison à la puissante et résistante LED mais aussi des batteries type plomb ou NimH aux batteries Lithium (Li-ion). Les avantages sont énormes, puissance bien supérieure, consommation réduite, résistance aux chocs bien meilleure, densité d’énergie de la batterie bien plus élevée, rapidité de recharge…

Les questions qu’il faut se poser avant l’achat d’une frontale : Continue reading

Ben… C’est parti ?

HPIM1573modPassionné de photo depuis déjà plusieurs années, j’ai commencé avec un vieux compact assez moyen, le HP PhotoSmart R707 doté d’un capteur de 5.1MP (comparé à aujourd’hui ce chiffre apparaît presque préhistorique ! ) mais qui m’avait pourtant fait rêver, à une époque où je me découvrais et me prenais de passion pour tout ce que je touchais. Toutes mes économies passées dans l’achat d’une vieille Mini et j’écumais la campagne à l’aube ou au coucher du soleil à la recherche de je ne sais trop quoi…

IMG_0113modVint fin 2008 et le cadeau dont je me rappellerai probablement le plus pour mes vingt ans, un bridge de chez Canon, le powershot SX10 IS, un bon bridge avec un zoom optique 20X couplé à un capteur de 10MP, qui me suivra partout pendant encore quelques années, vite adopté puisque sur le retour en voiture des fêtes de fin d’année, je mitraillais déjà tout ce que je pouvais. C’est avec lui que j’ai vraiment découvert la photographie mais 6 ans plus tard il m’apparaît comme limitant ce que je voudrais faire, par l’absence de mise au point manuelle et une ouverture du diaphragme limitée essentiellement.

Il est donc temps de passer à autre chose, ça sera un reflex et il faudra réapprendre la photographie différemment, il doit y avoir un gigantesque fossé et c’est peut être l’occasion de partager cette aventure étape par étape !